La prière pour l’unité des chrétiens

Prier...

Cette page n'a d'autre but que de pouvoir être une petite aide pour votre prière, en présentant des textes, des icônes, qui pourront vous servir pour une prière personnelle, une liturgie, et même (pourquoi pas) pour des images de fond d'écran.

To Pray...

This page has no other goal than to be some small help for your prayer, by presenting some texts and icons, which you could use for personal prayer, liturgy, and even (why not) for a desktop background image.

Retour à la page prier du mois

autres textes

other texts

Diaporama

Les fonds d’écran

.

© Communauté du Chemin Neuf

L’abbé Couturier, en créant la Semaine de Prière pour l’unité des chrétiens, avait bien senti que c’est par la prière que nous pourrons mettre un terme à nos divisions.

Cette prière s’est "institutionnalisée" dans le sens positif, mais aussi dans le sens négatif du terme. Positif, car elle est l’occasion de temps forts de prière commune entre chrétiens de différentes confessions dans de nombreux lieux. Mais négatif aussi, car souvent le souci oecuménique ne se prolonge pas au-delà de cette semaine.

La Communauté du Chemin Neuf, communauté catholique à vocation oecuménique, a pris l’initiative, avec l’accord des autorités épiscopales dont elle relève, de modifier légèrement la prière pour la paix de la messe, en ajoutant les intentions suivantes (en italique) :


Seigneur Jésus-Christ, tu as dit à tes apôtres :
"Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix" ;
ne regarde pas nos péchés mais la foi de ton Eglise ;

pour que ta volonté s’accomplisse,
donne-lui toujours cette paix,
donne ta paix :
aux églises orientales, aux églises orthodoxes et à leurs Patriarches,

donne ta paix :
aux églises issues de la Réforme, à la Communion Anglicane,
aux églises évangéliques,
à toutes les assemblées chrétiennes qui invoquent ton Nom,
et aux responsables de chacune de ces églises.

Mets un terme à notre division ;
et conduis-nous vers l’unité parfaite,
Toi qui règnes pour les siècles des siècles.


Cette initiative reste modeste : ce n’est que quelques secondes ajoutées à la messe, mais si nous croyons à l’efficacité de la prière, elle ne peut rester sans fruits. Laissons-nous donc guider par l’Esprit d’Amour de Notre Père qui veut réunir tous ses enfants dans une communion fraternelle.

 

D’après un article paru dans "Info 91", bulletin du diocèse de l’Essonne.

voir aussi : http://www.ladoc.org